groutmazeas03.jpg
bio03.jpg
textes03.jpg
retour03.jpg
Moteurfucker03.jpg
MoteurFucker
Episode #1»Roasted»
vidéo numérique - 15 mn



Moteurfucker est avant tout un projet de tournage, peut-être plus qu’un projet de vidéo …
Il repose sur deux éléments principaux. D’une part, La Maison du Peuple à Clichy, bâtiment issu de l’idéologie du Front Populaire, première construction de type mur-rideau en tôle d’acier réalisée par Jean Prouvé, Marcel Lods, Eugène Beaudoin et Vladimir Bodianski et d’autre part, sur le rassemblement plutôt improbable d’une trentaine de motards. Acheminés à l’étage de ce bâtiment via une rampe en bois fabriquée pour
l’occasion, ces bikers vont rôder tout au long d’une après-midi autour d’un écran d’incrustation et de ce qui représente plus ou moins une salle de cinéma/salle de bal fantôme. Cette rencontre entre une bande de motards errants et ce lieu symbolique, à l’abandon, dévasté, plus proche du Titanic que du Mont Saint-Michel a été pour nous l’occasion de réaliser une espèce de tour de force. Héritiers évidents de l’iconographie du western, figures héroïques du road-movie et de la contreculture américaine, il nous paraissait important de convoquer ces représentants décalés du rêve américain, épris de liberté, loin des grands canyons, des chevauchées fantastiques. Leur
demander de venir hanter cette architecture témoin d’une utopie perdue relevait évidemment du bal fantôme.
Moteurfucker01.jpg
La trace de cette action est donc une vidéo. Découpée selon deux types de regards, des plans fixes au grand angle pour simuler le point de vue
du lieu (qui devient un personnage principal) et des points de vue déambulatoires au 50 mm, sans aucune profondeur de champ qui empruntent le point de vue des bikers. La plupart des plans en mouvement sont donc totalement flous, avec l’apparition de certains éléments plus nets à mesure qu’ils s’approchent de l’objectif. L’écran vert a fait place à une incrustation. Ce qui est désormais un écran de cinéma laisse apparaître une main qui vient poser une grosse côte de boeuf sur un grill. Le repas est annoncé, la meute de motards entre en scène, tourne et retourne autour de l’appât. Elle patiente en faisant vrombir les moteurs, en circulant dans la salle et les coursives. La vidéo place le spectateur sur le mode de l’appétit. L’appétit pour une image qu’il voudrait voir plus nette mais qui se refuse à lui. L’appétit pour une action qui ne vient pas. Les plans vides sont alternés avec les plans de motos qui tournent. Une action en boucle dont la seule question qui surgit est « Quand est-ce qu’on mange ? ». Une quinzaine de minutes après, quand le steak atteint son temps de cuisson, l’action devrait
enfin arriver. Les motos ne tournent plus, le repas serait servi ? Non. L’écran bascule et s’effondre dans un fracas mesuré, en soulevant un peu de poussière.
Plus rien à voir. Circulez. L’usage d’un fond vert d’incrustation nous permettra d’articuler trois propositions différentes
sur un même objet. Mettre en place la relation film/spectateur… une réinterprétation du l’effet Koulechov en quelque sorte par le biais d’un
écran de cinéma dont la projection sera amenée à se décliner en trois versions. Cette première version était donc la cuisson d’une côte de boeuf, ce qui étalonne par ailleurs la durée de la vidéo (approximativement le temps de la cuisson). Les deux autres versions permettront de poser plus ou moins le regard du spectateur/motard sur une relation au temps … le temps-climatique autant que le temps-durée. Deux figures seront alors convoquées : une court métrage de Kenneth Anger, cinéaste underground américain (si nous parvenons à obtenir son autorisation, nous souhaiterions utiliser «Puce moment», un de ses premiers films de 1949) et un épisode de la météo américaine, la méteo étant par ailleurs la première et principale démonstration du principe d’incrustation vidéo… il s’agirait là non pas seulement du film dans le film, mais de l’incrustation dans l’incrustation. Ces deux versions seront là encore l’occasion d’aménager le temps du montage en fonction des durées des séquences incrustées.
Moteurfucker02.jpg
Moteurfucker06.jpg
Moteurfucker16.jpg
Moteurfucker11.jpg
Moteurfucker17.jpg
Moteurfucker19.jpg
Moteurfucker15.jpg